Municipalité

Mariette Savard, auteure

Mariette Savard, auteure

Mariette Savard est née à Saint-Thomas-Didyme le 25 avril 1946. Ses parents se nomment Arthur Savard et Léontine Mathieu. Cinquième d’une famille de 6 enfants, elle passe une enfance et une adolescence sans histoire avec sa famille. Après son secondaire, en 1965, elle entre au couvent à Pont-Viau pour devenir missionnaire de l’Immaculée-Conception. Elle quitte après deux ans de vie religieuse. Mariette épouse France-Alain Tremblay, en 1970. En 1971, ils auront un premier enfant, un garçon, décédé à la naissance. Suivront trois autres enfants : France, née en 1973, Marco en 1975 et Marilyne en 1977. Au début des années 80, ils occuperont pendant deux ans, la fonction de gardiens de la Base Plein air du lac à Jim. En 1984, Mariette achète le comptoir lunch de Place le Gerbier de Normandin (Centre d’achats rendu célèbre par la chanson le centre d’achats des Colocs). Elle l’opèrera pendant 4 ans. En 1989, Mariette relève un autre défi en achetant le restaurant l’Amical, le seul restaurant de St-Thomas, qu’elle gèrera avec brio et avec l’aide de son mari, pendant un an. Elle le fermera pendant quelques mois, suite à une blessure au dos, et le vendra par la suite. En 1992, La famille déménage à Dolbeau pour acheter un dépanneur, un rêve de longue date. C’est pendant cette période que Mariette se découvre une passion pour l’écriture. Elle a cinquante ans, lorsque, sous l’insistance de ses sœurs, elle écrit Léonie, la vie de sa mère (de son vrai nom Léontine) et sa jeunesse avec sa famille. Plusieurs années ont été nécessaires pour écrire ce récit historique et biographique.

Résumé du livre

Après une enfance et une adolescence solitaire, dans le rang de Saint-Thomas Didyme, Léonie épouse à trente ans, un veuf avec deux enfants. Après 17 ans de mariage, elle devient veuve et doit élever seule ses six enfants. Ce livre raconte l’histoire extraordinaire de ma mère qui, avec 56 dollars par mois, a réussi à nous nourrir, à nous vêtir, à garder et à entretenir notre maison.
marietteSavard   Après le décès de son unique fils, la priorité de Léonie sera la réputation de ses cinq filles et elle pourra enfin se reposer lorsqu’elle les aura toutes mariées. Le récit couvre la période de la vie de Léontine, soit de 1909 à 1986. Le livre contient plusieurs photos, certaines très anciennes. On y retrouve notamment, des photos des dégâts causés par la tornade de 1955. Vous y découvrirez aussi plusieurs mots joual utilisés à cette époque, avec un glossaire à la fin du livre. Sur la page couverture du volume on retrouve une photo de Léontine ainsi qu’une représentation de la maison de la famille, dessinée par Alain Bilodeau, neveu de Mariette. Le livre est lancé au Juvénat Saint-Jean à Dolbeau, en 2000. En 2000, Mariette écrit un autre récit biographique, La différence ne fait pas de différence. Il raconte l’histoire de Marilyne, sa fille, née avec un handicap à la main gauche, avec son aide et son consentement. La couverture du petit livre est un ramassis de photos de Marilyne, monté par elle-même. Le livre est lancé en 2002 et connaît, comme le premier, un beau succès. Les deux volumes sont financés et vendu par Mariette elle-même avec l’aide de quelques collaborateurs. Elle a créé sa propre maison d’éditions, baptisée Les Éditions MF. Elle n’a jamais arrêté d’écrire depuis ce temps. Mariette Savard a plusieurs autres projets en cours, dont un livre sur sa vie, et deux romans de fiction. Vous en entendrez probablement parler dans les prochaines années.

Informations ou achat d'un de ses livres : mariettesavard@hotmail.com